En réalité, des acteurs très spécialisés négocient avec des marges relativement étroites dans un marché très structuré.

Plusieurs personnes m’ont approché après avoir consulté certaines listes accessibles au public, comme celle de Rapaport (voir illustration ci-dessous), pour me poser des questions sur les prix des diamants ou leur évolution. Certaines personnes imaginent également que les prix de ces listes représentent un «prix de gros» ou «prix de marché». Cette vue n’est pas correcte et, dans cet article, nous examinerons les segments bruts et polis de l’industrie du diamant ainsi que les mécanismes de fixation des prix.

Prix des diamants bruts – exploitation minière

Comme mentionné dans mon article précédent, la majeure partie des diamants est vendue par une poignée de mineurs à leurs acheteurs accrédités. Il y a essentiellement deux grands mécanismes: l’un est l’engagement à long terme («off take»), souvent sur une base mensuelle, pour l’achat de diamants et l’autre l’appel d’offres («tender»), que les mineurs utilisent souvent pour maximiser les profits ou pour vérifier leur prix.

Les très grandes gemmes ne sont souvent vendues qu’au travers d’un processus d’appel d’offres bien géré auquel tous les diamantaires professionnels peuvent s’abonner.

Scanner et logiciel d’estimation de la découpe optimale d’un diamant brut.

Le prix est principalement le résultat d’un calcul inverse où le diamantaire doit estimer ce que la pierre brute pourrait donner en tant que produit fini et le prix demandé par celui qui vend. En gros, sur base de la grosseur, la forme et autres caractéristiques clés comme la couleur et les inclusions ou impuretés d’une pierre brute, il faudra estimer combien de pierres seront produites après découpe et comment celles-ci pourront être taillées. Ensuite on utilise les prix du marché en taillé pour recalculer le prix du diamant brut. Le vendeur doit également tenir compte dans ses prix de ses coûts totaux de production.

Ce processus d’estimation est hautement subjectif et une erreur de calcul sur une couleur ou une inclusion peut coûter très cher au soumissionnaire. Une perte financière qu’il ne récupèrera jamais une fois la pierre coupée ou après une évaluation plus poussée.

La qualité de certains diamants a également tendance à s’améliorer ou se réduire lors de la coupe, ce qui rend l’évaluation encore plus compliquée.

Dernier point, mais non le moindre, les prix des diamants et la liquidité peuvent changer au cours du processus de fabrication, de sorte que le soumissionnaire doit également anticiper l’évolution des prix sur le marché. Une pierre de taille importante nécessite souvent une période d’analyse de plusieurs semaines, voire mois, avant même de commencer le processus de fabrication. Le cycle total d’analyse et de fabrication dure en moyenne de 3 à 4 mois.

Par ailleurs, aucun diamantaire n’a la capacité de connaitre tous les segments du marché des diamants. Dès lors, il se concentrera sur certaines pierres appartenant à son créneau spécifique, ou bien il agira en partenariat avec un expert du segment concerné.

Dans presque tous les cas, les diamants de sources primaires sont vendus COD (Cash On Delivery) et pour certains, un préfinancement sera même requis.

Prix des diamants bruts – commerce

Préparation de lots homogènes

Une fois que les grands groupes miniers ont vendu leur production à un nombre déterminé de clients, ces lots bruts sont divisés en plus petites unités, afin de répondre aux besoins plus spécifiques d’autres concessionnaires ou fabricants. Bien qu’ils soient tous appelés diamants, il existe de nombreuses variantes et des milliers de combinaisons possibles de diamants selon les formes, les couleurs, les tailles, etc. Habituellement, un fabricant de diamants se spécialise uniquement sur un seul segment très spécifique, en fonction de ses clients et de ses capacités techniques.

La fixation des prix comporte donc trois éléments: une prime pour le stockage et l’assortiment des marchandises, ensuite il y a le calcul inverse qui est fait à nouveau en fonction du moment de la négociation, et finalement il y a une composante crédit en fonction des termes commerciaux accordés à l’acheteur. Quasiment tous les acheteurs de diamants au niveau mondial (fabricants de bijoux génériques, marques d’horlogerie ou de joaillerie, …) demandent du crédit et certains groupes importants demandent même que les diamantaires financent leur stocks dans les magasins, jusqu’à la vente finale.

Aujourd’hui, presque toutes les négociations ont lieu dans les bureaux du diamantaire. Les bourses diamantaires ne sont plus les plates-formes de négociation qu’elles étaient auparavant, mais sont toujours utiles pour les processus d’accréditation de leurs membres et, plus important encore, fournissent un arbitrage lorsqu’il y a des conflits entre membres.

Une fois qu’un accord est conclu, le mot “mazal” est traditionnellement prononcé et une poignée de mains échangée.

Viennent ensuite le processus habituel de facturation ainsi que les formalités permettant la traçabilité complète de chaque pierre. Beaucoup de participants se connaissent depuis des années ou même depuis des générations, mais en raison de l’évolution rapide de l’environnement, un contrôle passif et actif constant a lieu sur le statut financier et opérationnel de chaque contrepartie. Des limites de crédit internes par contrepartie sont mises en place et suivies par le back-office du diamantaire et par les banques si un financement a été mis en œuvre, souvent sous forme de «trade finance».

Prix des diamants polis

Nous avons vu que les prix des diamants bruts sont principalement basés sur une négociation permanente entre le vendeur qui a ses propres coûts de production et le diamantaire qui fait un calcul inverse des prix attendus des pierres lorsque celles-ci auront été polies. Mais comment pouvons-nous connaitre les prix de ces dernières? Ici, la liste Rapaport, mise à jour et publiée chaque semaine, joue un rôle important. Elle donne essentiellement une indication du prix par carat pour les principales catégories de diamants (formes ronde et fantaisie) et les caractéristiques (carat, coupe, clarté, couleur) jusqu’à 5 cts.

Facetteuse à diamant.

La plupart du temps, chaque article spécifique aura un prix, basé sur une indication de marché ainsi que sur l’offre et la demande. De plus, à partir d’une certaine grosseur, les diamantaires devront voir la pierre accompagnée de ses certificats détaillés de gradation vu que Rapaport ne liste que 4 caractéristiques principales, alors que sur un certificat on en trouvera 5 de plus (ce sera le sujet d’un prochain article). En particulier, le rapport de gradation d’un diamant décrit également ses proportions, le niveau de polissage, la symétrie et la fluorescence. Tous ces facteurs contribuent de manière importante à évaluer la qualité et l’unicité (ou le manque d’unicité) d’un diamant.

Un dernier facteur important à ne pas négliger sont les conditions générales du marché (optimiste, pessimiste, neutre), la disponibilité des biens et la situation personnelle des diamantaires qui négocient un prix.

Cela dit, le marché du diamant est un marché très efficient et, en raison de l’interaction continue entre les parties et les courtiers, les différences de prix sont relativement faibles pour des qualités de diamants identiques. Néanmoins, des écarts existent car ce n’est pas une marchandise qui se négocie sur des spreads extrêmement étroits.

En résumé, les prix ne sont pas affichés ou publiquement disponibles mais dépendent largement d’une négociation entre vendeur et acheteur sur base de la liste Rapaport. La plupart du temps il y aura une décote par rapport à la liste.

Courtiers

Quartier des diamantaires à Anvers (Belgique).

Historiquement, les courtiers jouaient un rôle très important dans la négociation et la fixation des prix entre les parties. Aujourd’hui, la plupart des transactions se font directement entre les parties, mais ils restent encore très actifs, surtout sur le marché des diamants polis.

Un grand groupe minier, De Beers, vend toujours sa production brute à travers quelques courtiers sélectionnés, qui doivent s’assurer que leurs clients cochent toutes les cases pour mériter cette allocation. Rappelez-vous que c’est toujours un marché de fournisseurs pour les diamants bruts.

Pour notre prochain article, nous verrons plus en détail le certificat de gradation des diamants et son importance dans la fixation des prix et sur la liquidité.