Les tensions yuan-dollar seront favorables au métal jaune.

Le métal jaune n’a jamais été un actif financier “classique” dans les grands portefeuilles diversifiés. Il a notamment eu son heure de gloire dans le passé, lorsque l’inflation avait fortement dérapé. Depuis, il ne s’est vraiment montré à son avantage que lorsque le dollar baissait ou que des crises majeures (financières, politiques) se produisaient. Les choses seraient-elles en train de changer avec l’irruption de Trump et sa remise cause de “l’ordre mondial”?

Depuis quelque temps l’or profite des achats des banques centrales des pays émergents, Chine en tête. Il en va de même de la Russie, qui a vendu tous ses bons du Trésor US. Ce phénomène doit être remis dans le contexte plus large de la “dé-dollarisation”. La Chine a commencé à coter l’or et le pétrole à Shanghai en Yuan. Le Yuan est également au centre des relations d’affaires / prêts liés à la route de la soie. Pékin souhaite à terme imposer le Yuan comme devise de commerce en Asie. Les paiements réglés en Yuan ont progressé de 80% en 2018. La monnaie chinoise attire sans nul doute les pays touchés par les sanctions américaines, mais pas seulement. CIPS, le nouveau (2015) système chinois de paiements internationaux (concurrent de SWIFT), rallie désormais des centaines de banques dans 89 pays et régions, dont le Japon, Taiwan, le Royaume-Uni et l’Australie.

 

Banques acceptant CIPS (hors de Chine, Macao et HK)
Source : Nikkei Asian Review, May 2019

Pour le moment, le cours de l’or est plutôt calme. En cas de dévaluation du Yuan consécutive à une guerre commerciale avec les États-Unis, le métal jaune en profiterait fortement, dans un remake tragique de 2016 (fuite des capitaux chinois). Idem si un conflit militaire entre les États-Unis et l’Iran arrivait, car les investisseurs retrouveraient de l’intérêt pour cette forme de hedge “stratégique”. Le régime enraciné de faibles taux d’intérêt réels et l’éventualité d’une refonte des objectifs d’inflation de la Fed par les autorités américaines (sans même parler de la Modern Monetary Theory) sont fondamentalement favorables à l’or.

Nous considérons que l’or a un profil asymétrique intéressant: fondamentaux corrects, plancher à la baisse grâce aux banques centrales des pays émergents et potentiel significatif de hausse en cas de “problème”. Pour les investisseurs les plus valeureux, les grandes mines d’or (Barrick, Newmont-Goldcorp) méritent aussi de l’intérêt.

 

Heravest SA est une boutique indépendante dans le conseil en investissement, du top-down au bottom-up, et un fournisseur de solutions d’investissement.

Rue du Cendrier 12-14
CH-1201 Genève
T +41 22 715 24 40