Je ne vais pas vous prendre trop de temps. Après 12 jours d’absence, je me rends compte que rien n’a changé. C’est peut-être même pire.

L’Audio du 26 août 2019

Trump toujours plus en colère

Pas besoin de vous refaire les nouvelles du week-end ; mais pour faire simple, les Chinois mettent des tarifs douaniers sur 75 milliards, Trump augmente les siens sur à peu près tout et il regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt et plus haut. Et puis, pour terminer, Powell et la Chine sont devenus les ennemis de l’Etat. Il fallait quand même oser, mais comme disait Audiard : les cons, ça ose tout.

Le patron de la FED n’a pas été assez « dovish » vendredi, puisque selon les experts, il n’a pas montré son empressement à baisser les taux. Le Président est donc dorénavant décidé à planter son économie, juste pour que Powell, baisse les taux. J’avoue que je pensais bien que Trump avait un égo surdimensionné, mais à ce point, je dois dire que ça frise la fascination.

Le ton de la semaine est donné

Ce matin ça risque donc de secouer un peu, surtout que pendant le G7, Trump n’a pas montré la moindre amélioration de comportement, encouragé par Boris Johnson qu’il était. En tous les cas, s’il fallait montrer qu’il s’ennuyait ferme au dîner avec Macron qui frétillait de joie, il n’aurait pas fait mieux. Et quand je dis « s’ennuyer », c’est pour rester et poli et parce que j’ai déjà mis le mot « con » plus haut.

Peu importe, la géopolitique mondiale et en particulier celle des USA, va mener la danse ce matin et probablement toute la semaine si ce n’est pas pire. Le Japon est en baisse de 2%, Hong Kong recule de 2.8%, l’Australie plonge de 1.4% et la Chine ne baisse « que » de 1%, ce qui ressemble presque à de la résistance. Les futures américains sont indiqués en baisse de 0.6% – et l’Europe devrait faire comme d’habitude, baisser 2 fois plus que les USA. Juste pour faire bonne mesure.

Tout ce qui brille c’est de l’or

La bonne nouvelle c’est que l’or s’envole. Le métal jaune passe les 1550$ à l’instant même. Pas besoin de vous faire un dessin sur le pourquoi du comment, c’est tout simplement le fait que l’on a besoin de se planquer quelque part. Tant que la Chine et les USA ne se parlent plus et se lancent des taxes douanières à la tronche, les intervenants auront besoin de se planquer dans la seule valeur qui donne encore un minimum de sécurité – bien que l’on peut se poser la question de savoir ce que l’on va faire quand l’or redeviendra monnaie de référence, mais comme nous sommes déjà bien incapables de voir plus loin que la fin de la semaine, autant vous dire que le reste semble bien compliqué.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, on a quand même le Vice Premier Ministre Chinois, Liu, qui essaie de temporiser la chose en disant qu’il veut résoudre le conflit commercial avec les USA dans le calme et la négociation et non dans une escalade de sanctions. Je ne sais pas quoi dire, je n’y connais rien en diplomatie et en négociations, mais disons qu’à voir ce qui se passe, sa stratégie ne semble pas fonctionner au mieux.

Pendant ce temps,Trump se lance dans l’écologie et a proposé de bombarder les tornades en formation AVANT qu’elles atteignent les côtes américaines – le tout avec des ogives nucléaires. Je ne veux même pas savoir ce que cela peut avoir comme effet sur le reste… Mais par contre, pendant ce temps, les clowns du G7, font vœu de vouloir « combattre les incendies de forêt en Amazonie »… Il y a que moi qui ai l’impression qu’on nous prend pour des cons ?

Dans les autres nouvelles

Autrement on retiendra que ce matin la monnaie chinoise a atteint un nouveau plus bas depuis 11 ans. Que Bruxelles veut changer les règles à propos des limitations sur les budgets – forcément, vu que personne ne fait ce qu’ils disent, il ne reste plus qu’à s’adapter. L’Italie serait-elle en train de marquer des points dans le combat qui l’oppose à cette fabuleuse Europe qui a l’air à peu près aussi en forme que l’Amazonie.

Et puis ce n’est pas tout, l’Angleterre a déjà déclaré qu’en cas de « no deal », elle ne payera pas les 39 milliards de Livres de frais de sortie. Ça va peut-être finir par se régler à coup d’huissier interposé. Autrement on parle à peu près partout de la Trade War, Mnuchin dit que si les Chinois acceptent un « fair deal », ils signeront tout de suite, Trump s’énerve toujours sur Twitter et on se demande un peu partout que vont bien pouvoir faire les compagnies américaines qui doivent « trouver une alternative à la Chine » selon Trump. Remplacer 1.5 milliards de personnes, ça ne va pas être simple.

Les chiffres du jour

Côté chiffres du jour, il y aura l’IFO en Allemagne, le chômage en France, mais Macron va noyer le bébé en faisant le coq à Biarritz et les Américains annonceront la confiance du consommateur qui doit quand même être mise à mal suite aux derniers évènements.

Pour le moment les futurs sont donc au fond du trou et, comme disait Ralph Acampora la semaine dernière ; « en 50 ans de Wall Street, je n’ai jamais vu un marché aussi étrange et qui n’a plus aucun sens »… Le parrain de l’analyse technique préfère rester au bord de la route et regarder les High Frequency traders s’écharper. Tant que le Dow Jones et le S&P tiennent leurs bas du mois de juin – c’est-à-dire 24680 sur le Dow Jones et 2728 sur le S&P500, ça peut aller.

Mais en cas de rupture de ces niveaux, on parle de 20 à 25% de correction. On n’a donc pas fini de rire cette année.

Passez une excellente journée et bonne rentrée à ceux qui rentrent. On se voit demain.

Thomas Veillet

Investir.ch

“”Prices are too high” is far from synonymous with “The next move will be downward.” Things can be overpriced and stay that way for a long time … or become far more so.”

Howard Marks