En général quand les Ricains sont fermés la veille, le lendemain, il n’y a pas grand-chose à dire, aujourd’hui il y a quelque chose à dire, le seul problème c’est que c’est la même chose qu’hier.

L’Audio du 3 septembre 2019

Les tarifs sont entrés en vigueur

OH

MY

GOD !!!

Hier c’était le premier jour ouvrable depuis que les USA ont taxé 15% sur 112 milliards de biens chinois et que les Chinois, pour faire bon poids bonne mesure et pour montrer qu’ils ne se laissent pas frapper sur la joue droite, puis la joue gauche et à nouveau la joue droite, ont mis 5% de taxe sur 75 milliards de biens d’importation made in USA. Principalement des produits pétroliers.

La question est donc posée : sommes-nous en train d’entrer dans une ère de dépression type 1929 à l’instant même où ces taxes sont entrées en vigueur, ou alors allons-nous pouvoir continuer encore quelques temps à nous acheter des iPhones à plus de 1000 balles, la question est posée et je vous avoue que l’angoisse de cette question existentielle pèse sur le marché comme un éléphant d’Afrique qui aurait posé sa patte arrière gauche sur votre pied droit.

Heureusement, c’était fermé

La bonne nouvelle c’est qu’alors que nous mesurions toute la portée de cette crise douanière et que les Européens et le reste du monde espéraient secrètement que Trump débarque d’un coup d’un seul, à cheval sur un cheval noir afin de nous annoncer que « finalement, il suspend les taxes » (chose commune dans son esprit égocentrique), les Américains, eux, étaient fermés.

Et quand les Américains sont fermés, eh bien on s’ennuie ferme, on se raccroche à ce qui reste et on attend le mardi. Hier la thématique en Europe, c’était : attends la mise en vigueur des tarifs et soit content les chiffres PMI Manufacturiers sont bons. Vous vous rendez compte ? Pendant un instant – la première fois depuis au minimum 6 mois, l’Europe était « contente » de ses chiffres économiques et Y DONNAIT de l’importance. Bon, cette après-midi les Ricains sont de retour, les futures sont déjà en baisse et on devrait remettre les pendules à l’heure et s’occuper des tarifs douaniers à nouveau.

Le mouvement perpétuel

La journée devrait donc être sous le signe du « je tourne en rond, je me pose les mêmes questions encore et encore, mais surtout, SURTOUT, je n’investis pas pour plus de 8 minutes et 12 secondes avant de tourner la veste au risque de me faire qualifier de « long term investor » et être un « long term investor », c’est quand même trop nul. C’est quand même vachement plus sympa de se prendre pour une boule de flipper dans le range de 115 points que nous offre royalement le S&P500.

1-2-3 soleil pour l’or et le pétrole

Ce matin l’Asie ne fait rien et attend de voir ce que va faire New York, on a déjà vécu une séance sans eux, c’est donc largement assez compliqué sans en rajouter une couche supplémentaire. Le Japon explose de 0.13%, Hong Kong recule de 0.06% et la Chine de 0.07% – On sent clairement qu’il se passe quelque chose et que l’excitation est à son comble, un peu comme quand on vous invite à une projection cinématographique des 10 films primés comme Palme d’Or à Cannes, sous la pluie et en noir et blanc.

L’or ne fait rien parce que l’on ne sait pas encore trop si l’on doit se réfugier dedans parce que la récession est proche ou, est-ce que l’on doit s’enfuir parce que Trump va nous faire une « tout cru patate cru », changer l’histoire des tarifs douaniers, redynamiser l’économie, faire déporter Powell et être réélu dans la foulée. Tant de mystères et de doutes ce matin qui font que l’or ne fait rien, que le marché ne fait rien et que vivement jeudi qu’on parte en week-end prolongé. Le Pétrole ne fait rien non plus, puisque les Américains étaient en vacances.

Nouvelles du jour

Pour les news du moment il faut noter qu’à Londres on s’excite pour le BREXIT et Boris fait toujours parler de lui. L’Argentine est toujours en tête de gondole avec son nouveau livre qui vient de sortir et qui s’intitule « et si on flinguait l’économie encore une fois ». Pour le reste, les Américains sont en mode « brace, brace » à l’approche de Dorian, la nouvelle tornade à la mode et comme les médias ont décidé de ne parler de rien d’autre que des tarifs, du Brexit et des tornades, on va attendre demain, histoire de voir s’il y a des changements passionnants dans nos esprits girouettes que sont nos esprits d’investisseurs de nos jours.

Chiffres du jour

Côté chiffres économiques, je vaisvous répéter pour la seconde fois que vendredi il y aura les chiffres des NON FARM PAYROLLS ET QUE ça va nous changer la vie. En attendant, il y aura le CPI en Suisse et ça, je ne suis pas certain que ça nous change la vie ou alors c’est Ueli Maurer qui vient nous l’annoncer déguisé en clown avec un chapeau avec des Edelweiss sur la tête, là ça pourrait donner quelque chose.

Autrement il y aura le chômage en Espagne – et les Américains se pointeront avec l’ISM Manufacturing PMI, tout en rappelant qu’ils sont surtout intéressés par les NON FARM PAYROLLS de vendredi… et ce que Powell en pensera surtout.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.5% et la fin du monde est proche à cause des tarifs douaniers qui se mettent en place Moi je me mets à la chasse au rat pour stocker de la nourriture en cas de récession.

Passez une bonne journée et que la force soit avec vous… pour ne pas vous endormir.

Thomas Veillet

Investir.ch

“Remember no one can make you feel inferior without your consent.”

 

– Eleanor Roosevelt