Jamais dans l’histoire boursière nous n’avons été aussi « toxicos-dépendants » du moindre détail. Et en plus cette fois nous sommes entre les mains des Chinois et d’un Président qui a l’air d’avoir perdu la raison. Autant vous dire que nous sommes en train de marcher sur une corde raide tendue entre deux sommets montagneux avec 900 mètres de vide sous nos pieds, par grand vent. Et en plus on jongle avec trois tronçonneuses en marche.

L’Audio du 11 octobre 2019

 

Je n’en crois plus mes yeux (et mon cerveau)

Vu que la nuit je ne dors pratiquement plus, je les passe à lire des articles de presse et à surfer sur le net pour trouver des infos à propos des marchés, de Trump, de la Chine et de Trump, histoire d’avoir des choses à vous dire le matin à 7 heures. Cette nuit, alors que la lune brillait de mille feux et que le froid tombait sur la plaine – ça c’est pour planter l’ambiance – je me rendis subitement compte que plus ça allait de l’avant, plus l’on frisait le n’importe quoi.

Pas que cela ne fût une surprise, au contraire, mais tout spécialement hier il me semblait que les « gens » – les professionnels de la finance – sont en train de perdre tout bon sens et tout sens de la logique. Il faut dire que le bal politique entre les Chinois et le Président Trump n’aide pas à élever le débat.

Donc hier on est monté

Je m’explique. Globalement, le maître mot de la séance d’hier, que ça soit en Suisse, en Europe ou à Wall Street, c’était : « les marchés montent à cause d’un vent d’optimisme sur les négociations ». C’est assez logique et en même temps ça fait 15 mois que l’on ne parle que de ça, alors un peu plus ou un peu moins, ça ne devrait plus choquer personne. Et pourtant.

Et pourtant, au contraire, plus ça va de l’avant plus on s’attache aux « détails » pour passer des ordres de bourse et notre vision de l’investissement ne se compte plus en jours ou en heures, mais en « nano-secondes ». Hier soir j’ai assisté à une présentation sur le fonctionnement du cerveau et le scientifique qui expliquait comment cela fonctionne, disait que quoi qu’il arrive, notre cerveau évolue tout le temps, que lorsque vous assistez à une conférence comme celle d’hier soir, même si vous ne comprenez pas tout, le cerveau évolue, se transforme. En gros, quoi que vous fassiez, vous ressortez moins con qu’avant, même si c’est un tout petit peu seulement. Sauf en finance. En finance j’ai vraiment l’impression que ça n’évolue pas d’un iota et qu’on n’apprend strictement RIEN de ce que nous vivons chaque jour. Limite on régresse.

On compte les heures, les tweets et les humeurs des uns et des autres

Pour vous dire où nous sen sommes ; hier les marchés mondiaux étaient optimistes, parce que Trump a confirmé qu’il allait rencontrer le Vice Premier Ministre Liu. Enfin, il a tweeté un truc qui dit :

« Grand jour pour les négociations avec la Chine. Ils veulent faire un « deal », mais est-ce que moi je le veux ??? Je rencontre le Vice Premier demain à la Maison Blanche »

Signé : Donald Trump

Et le marché a trouvé ça « RASSURANT ». En tous les cas, assez rassurant pour terminer la journée en hausse – et en hausse au-dessus des supports. Alors je ne sais pas si c’est « RASSURANT », moi ce que je trouve ANGOISSANT c’est que le mec se permette de « jouer » avec des tournures de phrases qui laisse supposer que lui-même ne sait pas ce qu’il veut. Et le pire c’est que c’est probablement le cas. Quand il va se réveiller tout à l’heure, il ne saura même pas ce qu’il va dire à Liu, ni quel est son plan de bataille.

Nous, les financiers (ou assimilés), nous sommes en train de prendre des paris sur les décisions d’un mec qui n’est probablement pas capable de choisir quel type de confiture il va mettre sur ses toasts en moins de 45 minutes. Les « experts boursiers » qui parlaient dans les médias la nuit passée, disaient que « le fait que Liu soit annoncé à la Maison Blanche » était considéré comme POSITIF, d’où la hausse des marchés.

Réduit à ça

Nous en sommes donc réduit à ça ; analyser le timing des négociations et interpréter le tweet d’un gars qui semble avoir perdu la raison depuis une semaine – enfin, un peu plus perdu la raison depuis une semaine – un gars qui se présente comme « un génie » et qui reproche aux Kurdes de ne pas avoir aidé l’armée américaine en Normandie en 44 ????

Ce matin je lisais les commentaires d’un expert à propos de cette histoire et il disait que « nous nous sentions soulagés de voir que les Chinois restaient les deux jours qui était prévus parce qu’on avait peur que ça fasse comme il y a deux semaines lorsque la délégation chinoise avait refusé de visiter une ferme.. »…

MAIS NON, TOI TU SENS soulagé ! Moi j’angoisse totalement et je crois rêver que nous en soyons encore là !!! Où sont les principes d’investissement de base ? Où est la vision long terme ?? Et encore, quand je dis long terme, aujourd’hui je serais prêt à tuer pour un type qui une vision à plus d’une semaine !!!

NON…

Nous en sommes à être contents parce que Liu ne reprend l’avion que le 12 et pas le 11…Mais qu’il rentre en train, en canoë kayak ou alors à reculons en sautant sur une jambe, on s’en fout ! Nous… Enfin, moi j’aimerais que l’on essaie de voir un peu plus la « big picture » et qu’on arrête de se concentrer sur des détails et surtout de les interpréter !!! Surtout que si l’on se base sur les tweets de Trump, tout peut arriver !!! Surtout que plus je regarde son compte Twitter, plus j’ai l’impression que les sites satyriques comme Le Gorafi.fr ou Nordpress.be ont du souci à se faire, Trump va leur bouffer le business.

Bref, le marché est monté parce que Liu n’est pas dans l’avion et le suspense est insoutenable parce queTrump joue les mijaurées dans ses déclarations Twitter, du style « je ne sais pas si je veux, j’hésite, on verra s’il est gentil et si il apporte des chocolats » #tradeoptimism #balancetonchinois . Ce matin je suis tout simplement atterré de voir où nous en sommes.

Et l’Asie fait pareil

Ce matin c’est pareil, l’Asie est en hausse parce qu’ils sont « optimistes » à propos de la résolution de la Trade War – que les investisseurs commencent vraiment à croire que l’on est en train de voir le bout du tunnel de cette putain de guerre économique. Hong Kong monte de plus de 2%, Tokyo avance de 1% et la Chine d’un demi-pourcent. J’espère juste que Trump ne nous fait pas une Xième rebuffade dont il a le secret, parce que je rappelle quand même qu’à chaque fois que nous nous sommes approchés du but le Président Américain nous a planté l’histoire.

Mais bon, là tout va bien. Cette fois c’est pas pareil parce que c’est différent et tout le monde semble optimiste. Après, on sait aussi que le monde merveilleusement instable de la finance est capable de changer d’avis plus vite que Trump est capable de débiter des conneries en série. En attendant, l’or est à 1500$, le pétrole remonte à 53.50$ parce que forcément, comme tout va se régler en trois coups de cuillère à pot, la croissance va reprendre à toute vitesse. Si ça se trouve la semaine prochaine on parlera hausse des taux pour éviter l’inflation et freiner la croissance galopante. En même temps que l’on inaugurera une statue de 130 mètres de haut à l’effigie de Trump avec un oiseau bleu sur l’épaule.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, on peut retenir que deux types qui bossaient pour les avocats de Trump afin d’enquêter sur Biden, ont été arrêté. La raison de l’arrestation n’est pas très claire, mais si je devais faire un film sur la Mafia, je pense qu’ils sont clairement sur le top ten des candidats pour le casting, à voir les photos en tous les cas. Autrement, est-ce que cela aura un impact sur le marché ? Je ne pense pas, tout le monde se fout de la destitution de Trump pour le moment, tellement on est « optimistes » pour les négociations. Et puis en même temps, il a tellement de casseroles que même ses casseroles ont de casseroles, à côté de lui Sarkozy pourrait être canoniser tellement il est innocent.

Le BREXIT pourrait être aussi un sujet ces prochains jours, puisqu’au bout du suspense, les choses semblent être en train de bouger. Johnson à l’air d’avoir fait des grands pas en avant et les « experts » sont motivés. Imaginez ; Trump signe un deal avec les Chinois et Johnson règle le BREXIT d’ici fin Octobre. Ça voudrait que les deux chefs d’Etat les plus instables mentalement de ces 3400 dernières années, pourraient réussir deux coups de poker improbables et en même temps.

Le patron de la FED de Dallas a déclaré hier soir qu’il n’était pas contre la possibilité de baisser encore les taux. Sauf si la croissance reprend à fond après un trade deal hypothétique, surtout que l’on prie pour que les USA fasse sauter les taxes douanières pas plus tard que le 15 octobre. Autrement le CEO de SAP a démissionné. La NBA encourage les joueurs à ne pas parler à propos de la Chine, de Hong Kong et des droits de l’homme. En même temps c’est pas ce qu’on leur demande de faire, mais depuis que Twitter existe, tout le monde a le droit de dire n’importe quoi. Même moi. Activision a le même problème que la NBA ; puisqu’un de leur « joueur professionnel de jeu vidéo » a parlé en mal de la Chine et qu’ils ont dû le suspendre pour une année pour ça. Il est vrai qu’Activision a 5.2% de ses revenus qui viennent de là-bas. Faut pas froisser le client.

Chiffres économiques

Côté chiffres économiques il y aura plein de CPI partout en Europe, puis la confiance du consommateur version Michigan cette après-midi. Evidemment que tout le monde aura les yeux rivés sur la Maison Blanche et la rencontre Liu-Trump pour voir si ensuite Trump parviendra à marcher sur l’eau du bassin du Lincoln Memorial. Pour le moment les futures sont en hausse de 0.5% et nous sommes bourrés d’optimisme, jusqu’à qu’au prochain tweet en tous les cas.

Il me reste à vous souhaiter un excellent week-end et merci d’avoir liké nos articles hier. Ça fait chaud au cœur. On se sent moins seuls. Bonne journée, bon samedi, bon dimanche et à lundi pour, j’en suis sûr de nouvelles aventures passionnantes durant lesquelles Trump va sûrement reprocher à Google de ne pas avoir été assez actif lors de la mort de John Lennon et à Facebook d’avoir effacé trop tôt le compte du Président Kennedy.

À lundi !

Thomas Veillet

Investir.ch

“When you see the other side chopping off heads, waterboarding doesn’t sound very severe.”

Donald Trump