Chaque semaine, Vincent Juvyns, Stratégiste auprès de J.P. Morgan Asset Management sélectionne et commente un graphique économique.

Le secteur manufacturier allemand est pris entre deux feux

Après des signes timides de stabilisation en août, les chiffres provisoires de l’indice des directeurs d’achats (PMI) de septembre se sont inscrits en net repli dans la zone euro.

Ce recul a été particulièrement visible dans le secteur manufacturier allemand, où l’activité se situe aujourd’hui à son plus bas niveau depuis la mi-2009. L’industrie allemande fait les frais d’une conjugaison de facteurs:

Le ralentissement de la croissance chinoise, les différends commerciaux internationaux, le Brexit et les difficultés propres au secteur automobile. L’économie française résiste un peu mieux grâce à une moindre dépendance à l’égard des exportations.

Il faut toutefois noter que l’atonie du secteur manufacturier se propage à présent aux services, en France et plus globalement dans la zone euro. Les dernières statistiques donnent raison à Mario Draghi, qui a récemment décidé d’annoncer un vaste plan de relance en vue de stimuler la croissance
Dans l’ensemble de la zone euro.

Elles mettent en évidence l’ampleur du défi à relever pour la future présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde.

 

Sources: IHS Markit et J.P. Morgan Asset Management. Données au 25 septembre 2019.

 

Téléchargez la synthèse hebdomadaire (pdf, 2 pages, en français)