ODD 12 : consommation et production responsables.

Les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies constituent un cadre de référence permettant aux investisseurs et aux gérants d’actifs de vérifier l’alignement de leurs portefeuilles avec les grands principes du développement durable. Cette grille de lecture fixe 17 objectifs à atteindre d’ici 2030 par les Etats du monde entier et prévoit une contribution importante du secteur privé.

Echiquier Positive Impact Europe adhère entièrement à cette philosophie d’investissement et investit dans des entreprises qui relèvent activement les défis auxquels nous sommes confrontés. L’équipe de gestion a identifié neuf ODD «orientés business» parmi les 17 existants auxquels les entreprises peuvent, selon elle, contribuer. Il s’agit des Objectifs 3, 4, 6, 7, 8, 9, 11, 12 et 16 qui seront chacun présentés dans un épisode de cette série, à l’exception de l’ODD 6. En effet, à la date de réalisation du rapport, Echiquier Positive Impact Europe n’était investi dans aucune entreprise apportant des solutions directes à l’ODD 6, même si les sociétés intervenant dans ce domaine font partie de l’univers d’investissement potentiel.

Cet article est extrait du Rapport d’impact – Echiquier Positive Impact Europe (pdf, 40 pages, en français)

 

ODD 12 : consommation et production responsables

Il est indispensable de trouver un juste équilibre entre la consommation et la production pour répondre aux besoins et aspirations individuels, tout en respectant les limites écologiques de la planète. L’adoption des principes de fabrication durable permet l’atteindre les objectifs de réduction des émissions, de venir à bout des contraintes liées aux ressources naturelles et de continuer à satisfaire la demande croissante de produits de base, tels que la nourriture, l’eau, l’assainissement et l’accès à l’énergie. L’objectif d’Echiquier Positive Impact Europe est de contribuer à ces enjeux.

Éco-conception de produits

L’équipe de gestion cherche à investir dans des entreprises qui adoptent une démarche d’écoconception en appliquant par exemple les principes de la conception modulaire, en économisant des ressources ou en utilisant des produits recyclés. Il peut également s’agir de modèles économiques novateurs comme l’économie de la fonctionnalité et la maîtrise du cycle complet de la vie des matériaux.

Dématérialisation

Si la population mondiale atteint 9,6 milliards d’habitants en 2050, l’équivalent de près de trois planètes sera nécessaire pour fournir les ressources naturelles nécessaires au maintien de nos modes de vie actuels, selon les Nations Unies. L’équipe de gestion recherche des entreprises proposant des solutions efficaces en termes de ressources et dont les modèles économiques favorisent la dématérialisation.

Alimentation durable

Il est urgent de mettre en place des systèmes de production d’alimentation plus saine et durable. Selon les Nations Unies, 2 milliards de personnes sont en surpoids ou souffrent d’obésité. En outre, le secteur mondial de l’alimentation représente près de 30 % de la consommation mondiale d’énergie et 22 % du total des émissions de gaz à effet de serre. Ce secteur génère de plus des quantités importantes de déchets : on estime qu’un tiers de l’alimentation produite (environ 1,3 milliard de tonnes) finit dans nos poubelles.

Recyclage et réutilisation

La demande en matériaux va probablement contrebalancer les gains d’efficience des chaînes d’approvisionnement et saturer des écosystèmes d’ores et déjà sous tension. Echiquier Positive Impact Europe est en quête d’entreprises développant des politiques d’approvisionnement durables, notamment dans les pays industrialisés, et entend réduire leur empreinte écologique afin de contribuer à la regénération des ressources naturelles, dont dépend la vie sur terre et la biodiversité.

Impact des solutions

Contribution des produits et services des entreprises en portefeuille.

Impact des initiatives

  • 61,4% du portefeuille est exposé à des entreprises qui ont réduit de manière importante et à long terme leur utilisation d’énergie et d’eau
  • 30,0% du portefeuille est exposé à des entreprises qui conçoivent des produits selon des pratiques d’éco-conception et d’économie circulaire
  • 6,1% du portefeuille est exposé à des entreprises qui sont impliquées dans la lutte contre les déchets alimentaires

Les entreprises en action

Wessanen

Wessanen est l’un des principaux producteurs européens d’alimentation biologique. 77 % de son chiffre d’affaires est issu de la vente de produits biologiques, 96% par des produits végétariens et 70% par la vente de produits fabriqués par des filiales certifiées B-Corp. Cette entreprise redouble d’efforts pour réduire ses déchets et travaille activement à la reformulation de ses produits. En remplaçant, par exemple, le plastique par des matériaux naturels pour la fabrication de ses bouchons, Wessanen a réduit ses émissions de CO2 de 550 tonnes par an. Sa marque Clipper a été pionnière dans les sachets de thé sans plastique.

Novozymes

Novozymes, l’un des leaders des solutions et technologies biologiques produit principalement des enzymes et des protéines naturelles qui agissent comme des catalyseurs pour fournir des produits plus efficaces, plus sains et plus écologiques. Les enzymes peuvent remplacer les produits chimiques présents dans les aliments et ainsi améliorer leur teneur en éléments nutritifs ainsi que leur qualité, comme le lait sans lactose, le pain de mie et les pâtisseries longue conservation, les jus de fruits sans agent de conservation et le poulet sans antibiotique. Pour développer ses innovations, Novozymes consacre près de 13 % de son chiffre d’affaires à la R&D, l’un des budgets les plus élevés de son secteur.

 

Sources : rapports des entreprises, ImpactLeap, LFDE. Plus d’informations sur la méthodologie page 38 du Rapport d’impact – Echiquier Positive Impact Europe.