ADOBE : une transition exemplaire vers le cloud.

Enguerrand Artaz, Analyste Cross Asset, La Financière de l’Echiquier

L’actu

Le leader des solutions de traitement d’images a publié des résultats du 2ème trimestre meilleurs qu’attendus.

 

Notre analyse

En hausse de 25% sur la période par rapport au 2ème trimestre 2018, son chiffre d’affaires a dépassé les attentes du marché, notamment grâce aux souscriptions.

ADOBE a été l’une des premières sociétés de logiciels à évoluer d’un modèle de vente de licences perpétuelles vers un modèle basé sur des souscriptions. Un changement de taille pour les clients de la société, qui ne sont désormais plus contraints par un modèle lourd en investissements. De plus, ce nouveau modèle, qui complique les piratages – nombreux en Amérique latine et en Asie – a ainsi permis à la société de développer sa clientèle.

Le management a annoncé une progression du nombre d’utilisateurs de ses applications Creative Cloud, utilisables depuis les appareils mobiles, ainsi que d’Adobe Spark, un programme qui permet de produire des graphiques pour les réseaux sociaux. Bien que bénéficiant d’une position dominante grâce à des logiciels réputés tels que Photoshop, l’éditeur de logiciels continue de faire croître son activité par une innovation qui s’accélère.

Le marché a réagi positivement à cette publication malgré des prévisions pour le 3ème trimestre légèrement inférieures aux anticipations, ces dernières n’étant que la conséquence de la saisonnalité de l’activité, de plus en plus dépendante du dernier trimestre de l’année. Les prévisions annuelles confirmées ont en revanche rassuré le marché dans le contexte économique actuel.

 

En conclusion

ADOBE est bien positionnée pour répondre aux besoins de création et d’expérience client dans le cadre de la transformation digitale des entreprises. La société a réalisé de nombreux investissements technologiques, notamment dans son Intelligence Artificielle nommée Sensei, qui permet d’améliorer sensiblement la proposition de valeur de ses produits.

Compte tenu du profil de croissance élevé, à +20% par an pour le chiffre d’affaires, et d’une valorisation qui nous semble raisonnable, nous maintenons la valeur dans Echiquier World Equity Growth et Echiquier Artificial Intelligence.